BMC a répondu aux attentes des Mumbaikars et des femmes enceintes, selon HC

BMC a répondu aux attentes des Mumbaikars et des femmes enceintes, selon HC

Le corps civique de la ville a « répondu aux attentes » du public en général et des femmes enceintes en particulier, a observé vendredi le tribunal de grande instance de Bombay. Cela vient après que le HC a été informé que plus de 9 000 bébés sont nés de mars à cette semaine.

Un banc du juge en chef Dipankar Datta et du juge Sambhaji Shinde a déclaré: « Nous constatons notre satisfaction que le BMC et l’État aient répondu aux attentes du peuple en général et des femmes enceintes en particulier ».

L’observation a été faite après que le BMC par l’intermédiaire de l’avocat principal Anil Sakhre a informé le banc qu’un total de 3 905 accouchements en mars, 4 169 accouchements en avril et environ 2 412 accouchements jusqu’à la semaine dernière, ont été effectués.

Le corps civique a en outre déclaré que parmi ces nourrissons, environ 359 ont été testés positifs pour Covid-19 et sont traités dans des établissements spéciaux. Il a également déclaré que le corps civique avait décidé de tester même les femmes asymptomatiques, qui devraient accoucher dans les cinq prochains jours.

« Si l’une de ces femmes attendues obtient un résultat positif pour COVID-19, il a été assuré que toutes les dispositions seraient prises pour organiser une livraison en douceur dans d’autres installations disponibles avec le BMC », a noté CJ Datta dans son ordre.

« Le nombre de livraisons effectuées au cours des trois derniers mois donne à penser que les allégations du BMC sont solides et qu’aucun incident de négligence n’a été signalé ne nécessite pas d’intervention judiciaire sur cette pétition PIL », a déclaré CJ Datta.

Le banc traitait une pétition déposée par un Mohiuddin Vaid, qui affirmait que les femmes enceintes n’étaient pas prises en charge par les hôpitaux de la ville. Il avait cité l’incident d’une femme enceinte contournée par l’hôpital JJ et avait par la suite été contraint de livrer son enfant à son domicile avec l’aide d’une vieille dame.

Cependant, l’État a refusé qu’un tel incident soit signalé dans l’un de ses hôpitaux, en particulier l’hôpital JJ.

L’État a déclaré catégoriquement qu’il n’y avait eu aucun glissement de sa part pour s’occuper des femmes enceintes pendant ces temps difficiles.

Au cours de l’audience, le pétitionnaire Vaid a exhorté la magistrature à ordonner aux autorités de ne proposer qu’un nombre dédié de femmes enceintes, à traiter pendant ces heures sombres.

À ce sujet, Sakhare a fait valoir que la ligne d’assistance téléphonique 1916 est déjà en place pour les patients Covid et non Covid, ce que Al couvre les femmes enceintes.

Après avoir examiné les soumissions, CJ Datta a déclaré: « Nous apprécions les difficultés rencontrées par le BMC. Cependant, nous nous empressons d’ajouter que, sous réserve de l’amélioration de la situation à l’avenir, le BMC pourrait explorer la possibilité de fournir une ligne d’assistance exclusive aux femmes enceintes. »

« Par conséquent, nous disposons de cette pétition exprimant l’espoir et la confiance que l’État et le BMC poursuivront leurs efforts pour veiller à ce que les femmes enceintes soient bien prises en charge même en ces temps de test et que des précautions maximales soient prises pour que non seulement la mère mais le nouveau-né ne rencontrera pas de difficultés tant que la normalité ne sera pas rétablie « , a ajouté CJ Datta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *